La 75ème cérémonie des Golden Globes aura tenu toutes ses promesses. Du glamour mais aussi, et surtout, de l’engagement. Cette année était évidemment placée sous le signe de l’affaire Weinstein et de la tornade qui s’est abattue sur Hollywood. Dans un élan commun et solidaire, les acteurs et actrices qui participaient à l’événement ont tous décidé de porter du noir pour condamner la discrimination et les agressions sexuelles envers les femmes.

Les acteurs étaient donc en noir, comme s’ils voulaient enterrer une époque désormais révolue. Les 75ème Golden Globes furent donc avant tout une cérémonie funéraire. Ce geste de solidarité et de dignitié, aussi puissant soit-il, pose néanmoins question : n’y-avait-il pas d’autres moyens, autres que symboliques, pour marquer cette édition historique ? Ne pouvions-nous pas attendre une décision forte et un changement immédiat dans la réorganisation interne du système hollywoodien ?

Car dans un mois, à cette allure, plus personne ne parlera de l’affaire Weinstein, de #Balancetonporc et de #MeToo. Les grands changements attendus pourraient simplement ne pas se produire si les premiers actes se limitent à des gestes symboliques. Il faut agir, et vite, avant que l’opportunité nous échappe, avant qu’une autre tendance ne l’éclipse. La montagne, au final, aura accouché d’une souris.

Laissez une réponse

Écrivez ici votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici