Steven Spielberg sortira cette année pas moins de deux films. Affirmons-le d’emblée, le premier des deux, Pentagon Papers, est un chef d’œuvre. Peut-être même le meilleur Spielberg depuis longtemps. Le plus personnel et le plus engagé en tout cas, certainement depuis son très beau Munich.

Pentagon Papers est inspiré d’une histoire vraie qui a fait couler beaucoup d’encre. Deux journalistes luttent face au pouvoir pour révéler les manigances de celui-ci. Spielberg ne s’est pas trompé de sujet : c’est bien de la liberté de la presse qu’il est question. Sujet au combien précieux, surtout lorsqu’on connaît aujourd’hui le sort que lui réserve Donald Trump et certains régimes politiques à travers le monde.

Mais la grandeur de Pentagon Papers ne réside pas seulement dans son contenu. Si c’était le cas, le film ne vaudrait pas plus qu’un excellent documentaire et ne marquerait pas autant les esprits. Steven Spielberg revient en grande forme et sa mise en scène frôle la perfection. La lumière y est magnifique et, comme d’habitude, fait office de personnage à part entière. Le cinéaste livre une véritable leçon de cinéma qui finit par transcender totalement le sujet. Pentagon Papers est donc du grand cinéma comme on aimerait en voir plus souvent.

Laissez une réponse

Écrivez ici votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.