Remarqué comme acteur dans l’excellent L’Économie du couple, de notre Joachim Lafosse national, Cédric Kahn est également – et avant tout ? – un cinéaste, et pas des moindres. Il le prouve une nouvelle fois avec ce saisissant portrait d’un jeune homme réapprenant la vie et la sérénité après l’addiction à la drogue, dans une communauté religieuse qui soigne les accros par la prière.

Cédric Kahn est, il faut le savoir, totalement athée. Et son film n’en est que plus fort, car il prône les vertus thérapeutiques de la prière et son efficacité réparatrice sur ces jeunes gens désemparés, paumés sur le chemin de la vie. Ce qui est surtout très beau, c’est cette fraternité qui est à l’œuvre entre les membres de la communauté. Ces liens indéfectibles qui se tissent entre eux et qui les uniront à jamais, même en dehors de cette retraite spirituelle. Cela fait du bien de voir le respect que se portent ces jeunes, la façon douce et pleine d’empathie qu’ils ont de s’adresser la parole.

Il y a également dans ce film l’une des scènes les plus émouvantes vues de longue date au cinéma : un rassemblement entre les communautés féminines et masculines, lors duquel chacun parle face aux autres pour raconter son histoire. C’est alors le passé de ces personnes qui transparaît à l’écran, par le simple pouvoir d’évocation des mots. L’enfer de l’addiction devient une réalité concrète à l’écran, ne serait-ce que par les expressions faciales de ceux qui la raconte. Pourtant, rien n’est montré, aucun flashback encombrant ne vient gâcher la beauté de ce moment d’émotion.

En dehors de ses qualités intrinsèques d’écriture et de la sensibilité hors normes qu’il dégage, le film bénéficie également d’une solide aide dans la performance incroyable d’Anthony Bajon. Ce jeune acteur au physique improbable s’annonce comme l’un des futurs grands du cinéma français, et comme un solide prétendant au titre de meilleur espoir masculin lors des prochains césars.

EN BREF
Note

Laissez une réponse

Écrivez ici votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.