Diane Kruger est une reine. On le savait depuis un moment déjà, mais In the Fade, le nouveau film du cinéaste allemand Fatih Akin, le confirme. Elle trouve ici le rôle de sa vie. Son prix d’interprétation au Festival de Cannes, totalement mérité, couronne une carrière en dent de scie qu’on imagine maintenant enfin lancée sur de nouveaux rails. Non seulement elle le mérite, mais en plus le sacrifice qu’elle a dû faire pour le rôle l’a tellement marqué que celui-ci devrait s’avérer payant dans le futur. Fatih Akin, en quelque sorte, révèle enfin le statut royal Diane Kruger.

In the Fade est un film coup de poing. Un film de vengeance porté haut la main par un réalisateur au sommet de son art et une actrice dont on se demande si elle pourra encore faire mieux. Le rapport brûlant du film à l’actualité, porté par une rage sourde, traduit un sentiment que nous pouvons tous percevoir aujourd’hui. Si In the Fade tient tout entier sur les épaules solides d’une époustouflante Diane Kruger et peut s’avérer dur, le film n’en demeure pas moins un magnifique portrait de femme engagée et vengeresse. Un film nécessaire en plein dans l’actualité !

Laissez une réponse

Écrivez ici votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.