Nous le clamions déjà haut et fort ailleurs, 2018 sera l’année des femmes. Après l’époustouflante prestation de Diane Kruger dans In the Fade, voilà que débarque sur nos écrans, dans un tout autre genre, le nouveau film de Michèle Laroque, Brillantissime. Quel rapport, me direz-vous, entre ces tendances très différentes du cinéma contemporain ?  A priori aucun, sauf que le timing est simplement parfait. Retrouver la grande Michèle Laroque est d’abord un vrai plaisir. Celle-ci n’a rien perdu de sa générosité et de son pep’s pour le plus grand plaisir des spectateurs. Si on aurait tort de voir dans ce retour quelque chose de politique, ou de lié à l’actualité brûlante, il fait toujours plaisir de voir une comédie de haut vol menée à la perfection par une femme.

Si vous lisez les critiques de cinéma, vous aurez assez rapidement remarqué que Brillantissime a déjà essuyé (injustement) de nombreuses critiques. Certaines vont d’ailleurs beaucoup trop loin. Le vocabulaire employé a même de quoi heurter et nous sommes de tout cœur avec Michèle Laroque qui doit subir un traitement aussi infâme. Car pourquoi autant de méchanceté gratuite ? Pourquoi brûler nos idoles au nom d’une supposée médiocrité du cinéma populaire ? Nous avons tous ri devant Ils se sont aimés. Nous avons tous en nous un souvenir de sa complicité légendaire avec Pierre Palmade, que nous aimons revoir à chaque nouvelle diffusion TV. Alors cessons cette hypocrisie de mauvais goût !

Brillantissime est avant tout une comédie fantaisiste et pétillante ! Les acteurs ne sont peut-être pas tous très bons et le scénario connaît certes quelques baisses de régime, mais le plaisir et le rire sont au rendez-vous. Michèle Laroque n’a rien perdu de son talent, qui se bonifie même avec l’âge, surtout dans la mise en scène et les dialogues. De passage à la RTBF, Michèle Laroque confiait d’ailleurs que le sourire sur les lèvres des spectateurs était son seul souci. Sa seule éthique, pourrions-nous dire.

EN BREF
Note

Laissez une réponse

Écrivez ici votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici